Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 16:04

Il y a quelque temps déjà, j’avais posté sur instagram mon achat d’un livre: 1Q84 de Murakami (le tome 1 cela va de soi). Je n’avais lu que des bonnes critiques à sont sujet et je ne supporte plus de lire des livres qui ne font que 100 pages, le plaisir est trop court... je cherchais donc un romans assez long, avec une écriture saisissante et dans un registre qui me plait (logique me direz-vous)

1Q84 répond à ces critères : 3 volumes de parus, une histoire terre à terre mais avec une part de fantastique et une écriture sincère, parfois crue.


synopsis:

 

Aomamé, 30 ans, thérapeute et professeur d'art martiaux, est fille de témoins de Jéhovah et a été élevée dans cette communauté jusqu'à l'âge de 11 ans, puis renvoyée par ses parents parce qu'elle a rejeté leurs croyances. Aomamé est une jeune femme secrète et solitaire qui travaille aussi comme tueuse à gages pour des missions dont l'objectif est toujours d'éliminer des hommes qui ont commis des violences à l'encontre de femmes.
Tengo, 29 ans, professeur de mathématiques, lecteur chez un éditeur, écrit mais n'a jamais encore réussi d'œuvre accomplie. Il est le fils d'un collecteur de la redevance pour la chaîne de télévision japonaise NHK5. Son éditeur, Komatsu, lui demande de récrire en secret La Chrysalide de l'air, un manuscrit maladroit mais très original reçu d'une jeune fille de 17 ans, Fukaéri, pour le présenter au prix littéraire des jeunes auteurs.
Aomamé et Tengo se sont connus fugitivement à l'âge de dix ans alors qu'ils étaient élèves de la même classe. Cet attachement, dû notamment au fait que leurs parents les forçaient à les accompagner le dimanche lors de leurs démarches au porte-à-porte, les unit mystérieusement comme un philtre d'amour et les rapproche l'un de l'autre tout au long des trois volumes du récit. Les personnages se retrouvent dans un monde parallèle appelé "1Q84" par Aomamé (l'action se situe en 1984).

Source: Wikipédia

 


Deux personnages & deux histoires qui ne font qu’un


Le premier tome est facilement découpable: Un chapitre sur deux vous parle d’une jeune femme nommée Aomame, les autres, d’un jeune homme prénommé Tengo. Les deux histoires de ces personnages avances en parallèle sans que l’on ne connaissent réellement ce qui les lie tout les deux, et ce, jusqu’au ¾ du livre. Arrivé vers la fin, on nous laisse comprendre certaines choses légères, qui nous laisse supposer que les tomes suivants vont être riches !
Pour en revenir aux personnages, ils pourraient sembler fades au premier abord. Aomame est une jeune femme sans expressions qui est coach sportif et qui ne fait pas grand chose pour se divertir si ce n’est son “deuxième emploi” qui est bien particulier. Tengo, quand à lui, est un banal professeur de mathématique, qui devient “apprenti” auteur de roman sur son temps libre. Rien de palpitant. 
Cependant, ces deux personnes, de par leur rencontres, leurs métiers et leurs pensées, vont nous tenir en haleine...

 


Un questionnement perpétuel


Ce que j’ai beaucoup apprécié dans ce premier tome, c’est les nombreuses questions que se posent les personnages Aomame et Tengo. Ils remettent en question leurs vies, pense au passé pour comprendre le futur...
Moi qui suis très friande de ce genre de réflexions, et qui suis très curieuse, y ai trouvé un intérêt et surtout, je me suis surprise à penser que finalement, je n’étais pas anormale à me poser autant de questions, mais que c’était le propre de l’homme (du moins ceux qui daignent se servir un peu de leurs cerveaux...)



Une longueur décourageante...


Le seul point noir de ce premier tome, serait la mise en scène. Comme je l’ai dit, les personnages ne sont pas à proprement parler “palpitants”. Leurs histoires sont différentes et il faut attendre la fin du premier volume pour apercevoir un lien entre les deux et surtout ce qui amène l'auteur à nous parler d'eux...

Cette attente, qui est aussi la force du roman, peut décourager le lecteur. Mais je vous l’assure, si vous arrivez à surmonter cela en vous concentrant bien sur l’histoire, vous voudrez comme moi, courrir chez votre libraire pour acheter la suite ;)
 

 

 

Verdict : j’en veux plus et je ne vais pas tarder à sortir la carte bancaire pour acheter le tome 2 !

 


 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Gemmei - dans Littérature
commenter cet article
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 11:24

9782809700411Cela fait bien longtemps que je ne vous ai pas parlé de mes lectures. J’aime énormément lire et depuis un an, j’essaye de lire autre chose que des romans fantastiques. Je me suis donc tournée vers des auteurs japonais et des romans policiers. Le premier fut “Une carte pour l’enfer” de Miyabe Miyuki.

Aujourd’hui, c’est Ishida Ira et son roman Ikebukuro West Gate Park qui nous intéresse.

 

Je dois vous avouer que j’ai connu ce roman tout d’abord avec le drama du même nom. Mais bizarrement, je n’ai pas réussi à terminer ce dernier au moment où je le regardais (et aujourd’hui je n’ai pas envie de le reprendre) et pourtant il y a Tomoya Nagase que j’apprécie beaucoup.

 

Et puis un jour, je suis rentrée dans une librairie et je me suis dit : “Tiens pourquoi pas essayer celui là, il est assez connu, voyons si il mérite sa réputation”.

 

 

Je ne vous ferais pas attendre, la réponse est “oui” pour ma part.

 

 

Mais qu’est ce donc “Ikebukuro West Gate Park” ?

 

 

Tout le long de ce roman, nous suivons les aventures de Makoto, jeune homme vivant dans le quartier d’Ikebukuro et ayant arrêté l’école tôt. Il aide sa mère à tenir la boutique familiale quand il est obligé et passe le plus clair de son temps à trainer, ne rien faire avec ces quelques potes dans les rue d’Ikebukuro.

Un garçon simple, un tantinet mauvais garçon, jusque là rien de particulier. Mais la première enquête où il va se retrouver mêlé malgré lui, concerne une de ses amie. S’enchaine alors plusieurs histoires sans réels rapports, mais qui nous permettent de voir évoluer Makoto et les liens qu’il entretient avec ces différents amis ou “connaissances”.

 

 

 

Le synopsis au dos du livre dit ceci:

Bienvenue à Ikebukuro West Gate Park. Un square ouvert aux aventuriers urbains, à la sortie ouest de la gare d’Ikebukuro. C’est là que Makoto et ses amis ont établi leur QG. Makoto a dix neuf ans, et c’est un trouble shooter, un “solutionneur d’embrouilles”. Des embrouilles, il n’en manque pas dans ce quartier où se rencontrent gamins à la dérive, yakuzas, filles perdues et clandestins dans le Japon de l’envers. Avec pour seules armes son énergie et sa débrouillardise, Makoto résout les énigmes, vient en aide à ceux qui sont dans la détresse et tente de ramener la paix dans les rues menacées par une sanglante guerre des gangs…

 

 

Bien que cette accroche est des allures de super héros moderne se battant pour le bien, Makoto est bien loin de ses hommes ne collants possédant des personnalités hors du commun… Il est jeune, adulescent, et ne cherche pas à “sauver le monde” juste aider ses “connaissances”, et rendre service quand le temps le lui permet.

 

Avec cette œuvre, on est bien loin des récits clichés, où même si l’histoire est merveilleuse, on ne croit pas un mot de ce qui est écrit. Ikebukuro West Gate Park est criant de vérité et pour cela j’en suis restée scotchée. C’est aussi une des raisons qui me pousse à ne pas recommander ce livre pour de jeunes adolescents, qui pourrait ne pas faire la différence entre une œuvre littéraire et un livre plus ou moins documentaire.

De plus, les termes sont crus, le viol, la mort, la torture, les pratiques sexuelles inhabituelles sont abordés sans tabou (ou presque). J’ai aimé cette vérité, ce “je suis franc…” mais je ne suis pas sur qu’il convienne à un jeune adolescent.

 

Venons en à Makoto, ce personnage est tellement humain, le suivre à travers ses yeux, logé quelque part dans un coin de son cerveau est tellement prenant, on a vraiment l’impression d’être dans se livre et d’écrire les lignes qui le composent en même temps que Makoto vit ses aventures.

 

Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce livre, bien que ce ne soit pas un livre très joyeux ou utopiste… (le contraire de beaucoup de livres se trouvant dans nos petites bibliothèques municipales). Le fait que l’écrivain soit originaire d’une autre culture que la notre, explique peut être aussi se dépaysement lors de la lecture et l’envie d’en savoir toujours plus sur les habitudes des habitants d’Ikebukuro.

Je ne suis pas japonaise et pourtant les détails sont tels dans le roman, que lorsque vous le refermé, vous n’avez pas été perdu une seule fois, et vous avez même l’impression que quelque part, votre cœur à déjà visiter un tout petit bout du japon…

 

 book_avatar_by_beorange

 

Ikebukuro West Gate Park m’a réconcilié avec la lecture, je vous le conseille :), je pense que le deuxième tome ne va pas tarder à arriver sur mes étagères!

 

 

Ja !

Partager cet article

Repost 0
Published by Gemmei - dans Littérature
commenter cet article
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 17:10
couv-Asian-Pop.jpgAprès la sortie de deux nouveaux magazines traitant de la pop coréenne, je viens de constater l’apparition de deux nouveaux sur le marché français. Ces deux petits jeunes abordent la culture asiatique en général et ne se positionnent pas sur un pays en particulier, même si le Japon et la Corée dominent toujours, il y a quelques infos Taïwanaises et autres…

Dans cet article, je vais éplucher pour vous Asian Pop« Le magazine de l’actualité asiatique ». Peut-être que certains d’entre vous connaissent déjà « Made In Japan » ? Eh bien il se trouve qu’Asian Pop est lancé par Shade de ce même magazine. Il nous donne comme raison, pour le lancement de ce nouveau magazine, que « Made in Japan » traitant plus de l’actualité manga et jeux vidéo, il souhaitait faire un magazine plus général utilisant  cet énorme boom asiatique qui nous envahit depuis peu. Chacun y voit ce qu’il veut, moi, quand j’ai lu l’édito de ce magazine, j’ai surtout senti le coté commercial de la chose… Du genre : « On fait ça pour vous ! On est des passionnés comme vous ! On veut combler vos attentes, votre envie d’apprendre toujours plus ! ». Ce qui donne dans ma tête : « Vous êtes un bon marché pour nous développer, pourquoi ne pas en profitez et en plus c’est cool comme activité ! »


Bon j’exagère peut-être un petit peu… Je ne nie en aucun cas le travail fourni pour ce genre de magazine, je suis bien placé pour savoir que faire un magazine c’est des heures de travail… Mais on va dire que rien qu’avec cet édito j’avais peur…

Comme j’ai trouvé que commencer par les points négatifs était une idée plutôt pas mal pour terminer sur les bon, je vais continuer sur cette lancée ! (Après tout c’est mon blog, je le fais comme je l’aime )

 


Point négatifs :


-Comme pour "Made in Japan", je n’aime pas la charte graphique. Trop surchargé, trop de couleurs différentes et même des images utilisé en fond du texte (je hais ça >_<)… Je sais que l’on peut discuter des gouts et des couleurs (je me répète la franchement depuis plusieurs articles :/ ) mais ici je n’ai pas une impression de sérieux et de monde adulte… Mais plutôt d’un truc pop coloré pour les mômes. Peut-être justement ne suis-je pas la cible de ce magazine… Peut-on éclairer ma lanterne ??

JYJ-Asian-Pop.jpg

article-Asian-Pop.jpg


-Comme je l’ai déjà dit, JE HAIS LES IMAGES EN BASSE DEF UTILISÉES POUR DU PRINT !!! Nan mais expliquer moi à quoi sert, dans Photoshop, l’outil permettant de vérifier la qualité des images et dans Indesign celui permettant de créer des paramètres d’impression qui vous mettent des erreurs lorsque votre fichier n’est pas conforme ???? Ça ne vous gêne pas vous, une image au milieu d’un page qui est floue tellement on voit les pixels ???? Bah moi, si. T_T (Cependant, en vu du peux de matériel que je dispose ici, je ne peux -pour l'instant- vous montrer ces images. Si l'occasion se présente je vous les scanne)


-Vous allez dire que je chipote, mais dans le magazine il y a deux pubs pour « Made in Japan Plus ». Déjà pourquoi deux pub pour ce même magazine qui est une extension de « Made in Japan » ? Et ensuite sur la première pub, le visuel qui fut mis n’est pas le bon, on a en effet devant nos yeux un magazine « Made in Japan » classique et non un « plus » comme pour la deuxième pub… Cherchez l’erreur… Oui je chipote, mais il est de fait que je paye.

 


 

Points positifs :


-Le contenu, bien qu’équivalent au web, est bien remanié et les infos sont correctes. Les articles sont complets et font découvrir la culture asiatique de manière sympathique. Je ne redirais donc pas pour une énième fois que le contenu est avant tout pour faire découvrir ! Vous le savez déjà ;)


Cependant, les news au début du magazine sont pas mal, je me suis surprise à penser que ce n’était pas forcement les news les plus mises en avant sur internet (selon moi toutefois) et j’étais contente de lire ces informations.

news-dramas-Asian-Pop.jpg

 


-Les articles Culture et People sont vraiment sympa. Pour une fois que l’on ne traite pas que de la vague Hallyu ou des boys bands mais aussi de ce qui fait, du Japon et de la Corée, des pays attractifs…


Bon j’ai beau chercher… je ne trouve pas vraiment de point positif qui ferait que ce magazine se démarquerait et prouverait qu’il peut conquérir les cœurs… 

 

 

 

Que retient-on en somme ?



DESIGN PIQUANT – IMAGES PIXÉLISÉES –  CONTENU COHERENT et SYMPA


Malgré un fond sympa, je n’accroche pas et je demande plus que ça étant donné que le marché se développe et que les concurrents vont surement tenter de faire mieux. Et franchement, vous allez me prendre pour une maniaque des images, mais je rien que pour ce détail je ne peux aimer ce magazine…


Donc pour moi c’est un NON, mitigé toutefois, puisque dans l’édito (le fameux truc qui me donne des frissons) il est dit que le magazine évoluera avec le temps et les avis des internautes… J’attendrais donc la sortie des prochains numéros pour confirmer ce NON ou bien le transformer qui sait…

 

 

Ja!

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Gemmei - dans Littérature
commenter cet article
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 17:09

couvertureKWAVE1.jpg

Il y a quelques temps, je vous avais posté sur ce blog ce que je pensais du nouveau venu dans la presse asiatique française : j’ai nommé Kpop Life. Aujourd’hui je vais vous parler de son petit frère (bah oui il est né après même s’il n’a pas les mêmes parents :3)

 

Il y a un mois est sorti KWAVE. Avant même d’écrire ceci, j’ai lu de nombreux avis le concernant et après fabrication de ma propre opinion, je me dis que c’est souvent les mêmes choses qui reviennent… Je tiens quand même à remercier Lady Lae qui m’a fait penser à la sortie de ce magazine avec son article =)


 

 

Mais je tenais à vous apporter mon avis ! C’est donc ce que je vais faire ! Non sans blague… xD

 

 

Alors on va commencer par les points négatifs, histoire de casser un peu le tout pour ensuite vous donnez tout ce qui va bien et peut être vous dire que finalement c’est moins catastrophique que ce que l’on pourrait croire. :D

 

 

 

Points négatifs :


Tout d’abord les quelques fautes d’orthographes. Mais sur ce point-là, c’est toujours difficile de critiquer quand on sait que moi je suis une vraie quiche de l’orthographe… La seule chose que je pourrais vous dire, est que ces fautes seraient liées à un mauvais fichier qui serait parti à l’impression… Cependant, cette erreur discrédite un peu les producteurs de ce magazine… Mais passons, une erreur une fois c’est acceptable. Mais pas deux (déjà je pense être indulgente… nous payons tout de même !).


Le point qui m’a laissé vraiment perplexe, est le nombre de publicités. Certes elles sont belles et très différentes des autres magazines français traitant de l’Asie. Mais elles sont nombreuses ! (Bon vous me direz pas forcément plus que dans d’autre magazines, mais je ne sais pas pourquoi j’ai trouvé qu’il y en avait tant qu’assez dans celui-ci) Et pour les gens ne comprenant pas l’anglais et le coréen, elles ne sont pas toujours accessibles…


KWAVEpub.jpg

Et puis le point qui gêne tous les fans de kpop que nous sommes… C’est le fond du magazine. Son contenu. Bien sûr, ce qui est dit dans les pages est de l’information exacte, mais c’est également le genre de chose que l’on trouve très facilement sur internet ! ( Eh ouais maintenant j’ai GOOGLE ! ;) ). Donc nous humble consommateur de vos revues asiatiques nous souhaitons toujours en savoir plus… Malheureusement, la kpop étant juste entrain de s’installer en France, ce que l’on nous donne à manger est maigre et ne nous rassasie pas… Puisque avant même de nous contenter, il faut déjà faire connaitre la culture pop coréenne… Cher lecteurs ou lectrices nous devrons donc attendre plusieurs années, je pense, pour voir naitre un magazine plus poussé qui pourra parler à un large public.


 

Points positifs :


Ce qui m’a le plus interpellé à l’ouverture de ce magazine, c’est sa ligne graphique. Le tout est vraiment beau. Il n’y a pas de fautes de gouts, c’est sobre mais ce n’est pas non plus morne. Les couleurs sont placées aux bons endroits et le design utilisé et moderne et ne surcharge pas le fond (contenu). Contrairement à Kpop life, il n’y a pas d’erreurs du genre paragraphes situé trop près du bord de la feuille qui nous donnait un manque de professionnalisme déroutant. Bon je pourrais quand même chipoter sur pleins de petits points concernant la mise en page. Mais vous vous ennuieriez vite…


 KWAVEmenu.jpg


Donc moi j’ai juste pensé « Wouaaaaaa ! »

quand j’ai feuilleté une première fois le magazine.


Ensuite une fois le design en lui-même passé, je me suis penché un peu plus sur la qualité des infos, la rédaction et la qualité des photos utilisées. (Je ne supporte pas de voir un magazine print où l’on a utilisé des photos de mauvaises qualités qu’on a en plus agrandis pour mettre en plus grand et au final le tout est méga pixélisé et vous avez l’impression que l’on se moque de vous !) Ce qui n’est pas le cas dans KWAVE. J’ai juste trouvé une image qui n’a pas été redimensionné en gardant les dimensions (largeur- hauteur) à échelle et de ce fait, notre pauvre JaeJong qui est concerné est tout aplati >_< Mais bon on passe dessus, ce n’est qu’une toute petite erreur et elle ne sera surement pas refaite ? ;) En tout cas, la qualité des illustrations et de l’impression nous fournit un chouette rendu d’images.


KWAVE-article.jpg

Pour ce qui est du contenu, je le traitais comm e un point négatif mais c’est aussi un point positif. Malgré des infos une peu « communes » et facilement trouvable sur internet, le tout est agréable à lire quand il n’y a pas d’erreur de traduction ou d’orthographe… Et j’avoue que j’ai quand même découvert une ou deux chose… Je n’ai pas la science infuse tout de même !!!! Mais je pense que c’est un bon moyen de faire découvrir la culture pop coréenne, puisque je suppose qu’un des buts de ce magazine est ce dernier point.


Autre point positif, le format, ni trop petit, ni trop grand. Parfait pour mettre dans ma sacoche de Pc ou dans mon sac à main (super méga grand ou je peux y mettre ma vie comme bon nombre de filles ! :D


 

MAIS VOUS SAVEZ CE QUI M’A LE PLUS CONQUIS ???

 


C’est que ce magazine donne vraiment l’impression que l’on a entre les mains une revue féminine ou people française, comme tout ce que l’on peut lire en France pendant nos vacances, lorsque l’on se fait cramer sur la plage xD Sauf qu’au lieu de parler de Marion Cotillard ou d’Orlando Bloom ou de je ne sais qui, vous y trouver vos stars coréennes ! Et tout est semblable ! Les ragots, les pages mode pour vous habiller comme vos chouchous, les sortis du mois qui peuvent combler moment creux ou votre vie vous semble sans intérêts… Je ne sais pas si vous pense z pareil, mais j’ai enfin l’impression que j’ai mon « Elle » ou « Femmes actuelle » à moi mais traitant de « NOS » centres d’intérêts et pas de ceux des françaises en générale. (Je ne nie pas que moi aussi je m’intéresse au maquillage, à la mode ou aux potins des stars françaises, américaines ou de je ne sais quelle nationalité… Mais quand c’est asiatique, c’est encore mieux ! :D )

 


 

Que retient-on en somme ?


kwave.JPG


DESIGN – DETENTE – AGREABLE A LIRE – CONTENU COHERENT



Bon magazine de détente et agréable à feuilleter. Il manque cependant un peu de fond mais les lecteurs de ce 1er magazine doivent tout d’abord découvrir l’univers de la kpop avant que l’on puisse rentrer dans les détails.

Pour moi c’est oui mitigé. C’est-à-dire que j’attendrais les numéros suivant pour vous dire si oui ou n’on j’investirais de temps en temps dans ce magazine ou si au contraire comme Kpop Life je lâche définitivement l’affaire.

 

 


 Vous êtes d’accord avec moi ? Des envie de rajouter des choses ou au contraire de me contredire ?

 

 

Ja!

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Gemmei - dans Littérature
commenter cet article
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 18:45

Bien bien bien, de quoi s’agit-il aujourd’hui ? Cet après-midi en allant faire mes courses, je me suis arrêté au rayon presse. Et qu’elle ne fut pas ma surprise de voir qu’une ville comme Laval à le magazine « Kpop Life » en vente alors que je ne l’ai pas trouvé au Havre ! Et donc en bonne curieuse de l’Asie, j’ai voulu tester pour vous et moi ce petit nouveau sur le marché français.

Je ne vous cache pas que je suis très déçue. Je ne vais pas attendre la fin de l’article pour conclure, je peux déjà vous dire que je n’ai pas vraiment apprécié ce magazine, et sa lecture ne m’a ni fait voyager, ni découvrir de nouvelles choses.

 

kpoplife.jpg

La qualité de mon image est pourrie mais je l'ai prise à la webcam pour prouver que je l'ai bien acheté et lu xD

 

 

Les gros points négatifs sont les suivants :


-Du texte manquant : Sur une des pages, j’ai commencé à lire la légende à côté d’une image, et je dû m’arrêter au milieu de ma phrase puisqu’il n’y avait pas la fin ! J’ai cherché sur toute la page, je l’ai même tourné en me disant que même si c’était bizarre… peut être… Et bien non ! Je ne saurais donc pas ce qui a voulu être dit à ce moment-là !

 

-Images fortement pixélisées : Non mais vous allez dire que je chipote, mais lorsque l’on fait un magazine destiné à l’impression, on n’utilise pas des captures d’écran vlc, on retouche un minimum la colorimétrie si nécessaire et on vérifie que les images sont suffisamment élevées en qualité pour pouvoir sortir correctement à l’impression ! Dans ce magazine, j’ai vu beaucoup trop d’images floues et/ou pixélisées ! Une agression pour mes pauvres noeils xD

 

-du contenu à la limite du papier : Pour avoir déjà conçu des magazines, je sais que parfois nous avons trop de contenu pour pouvoir tout faire tenir sur une page. Malheureusement le nombre de page d’un magazine définit son prix et l’on ne peut donc pas en rajouter comme bon nous semble. Il reste qu’en mise en page, on ne met pas du texte à 1mm du bord de la feuille ! C’est moche, on ne sait pas si le texte est en entier ou pas vu qu’il n’y a pas d’espace… On a l’impression que la coupe a été raté –‘ ! En somme la mise en page est digne d’un débutant pour certain article du magazine. Je ne dis pas que je fais mega mieux. Mais j’ai un vécu qui me permet de voir les erreurs et ce n’est pas appréciable…

 

-Les fautes : JE FAIS ENORMEMENT DE FAUTES D’ORTHOGRAPHE ! Et je le sais. Cependant c’est aussi une raison pour laquelle je ne fais pas de blog sérieux sur les news, ou un magazine print ! Et je serais encore moins rédactrice dans une agence ou dans la presse plus tard ! Or dans Kpop Life, j’ai trouvé un nom d’acteur écorché et une ou deux fautes... (Peut être plus mais je n’ai pas l’œil pour les repérer). Je pense que c’est légèrement honteux de vendre ce genre de travail ! J’en vois déjà me montrer du doigt parce que mon français est horrible… CERTES ! Mais moi je ne vends pas ce que je publie ici ! Je ne fais pas de bénéfice et je ne cherche pas à atteindre un but commercial ! Je n’ai pas non plus une image véhiculer associé à une culuture, je ne suis pas une référence, ALORS QUE EUX VONT L’ETRE POUR BEAUCOUP… La vente/création de magazine est un métier et il est rémunéré (certes faiblement pour ce genre de magazine mais quand même). Il se doit donc d’être de qualité !

 

-Le quiz de fin LOL ???? « Quizz – Super Junior ». Comment vous dire, j’ai totalement explosé de rire quand j’ai vu cela… De plus il est dit que ce quizz est ici puisque le précédent sur les SHINee à eu du succès ! Mais WTF ?! Y a des gens qui trouvent ça cool ? Attendez, c’est une blague ? Quand on voit les résultats qui sont, je cite : « débutant, confirmé, expert », on se pose des questions ! Ça veut dire quoi ça « confirmé » ?oO Bref j’ai juste appris que j’étais une experte alors que moi les sujus je les connais pas xD

 

En soit, ce magazine est sympa si on le prend au second degré (on est un peu obligé remarque, car on vous y propose  même l’horoscope de vos stars coréennes xD et j’ai de ce fait appris que j’étais comme KEY des SHINee ). Mais Franchement payer 4€ pour de la dérision ? Et pour de l’information qui n’en ai pas vraiment une puisqu’elle ne fait que reprendre ce que l’on trouve sur internet sans même l’approfondir.

Key-GIF-shinee-20263063-140-203


Le souci avec les magazines d’aujourd’hui, c’est cette concurrence avec internet. Il faut en effet sortir des informations dont tout le monde(ou presque) a déjà eu accès auparavant sur le net. Il faut donc trouver le + qui fera que l’on continuera à acheter le magazine papier… Kpop Life ne l’a a apparemment pas trouvé.


Bon allez je vais quand même quelques points positifs : c’est le fait que pour l’instant ce soit le seul sur le marché et que la charte graphique du magazine n’est pas si pourrie que ça, puisque les articles sont bien agencés et qu’une seule couleur de fond a été choisie ce qui nous évite de nous retrouver en face d’une presse enfantine remplie des couleurs de l’arc en ciel. Et puis je ne peux pas oublier le prix : 4€. Ce n’est rien par rapport aux autres magazines que l’on trouve sur le marché français. Et donc cela permet en effet d’accepter quelques erreurs. Mais pas autant.


tumblr_lsn8jfrRnN1qc4drwo1_500.gif

Si je voulais être gentille, je dirais que ce magazine est pas trop mal mais que je ne fais pas partie des cibles marketing de ce produit… Mais vu que je ne suis pas réputé pour être gentille, je dirais, que même si j’avais été ciblé pour ce genre de produit il ne m’aurait certainement pas plus, sauf si j’avais 12 ans au lieu de 21…

(Le gif ci-contre n'a rien à voir, mais c'est tellement débile que je le met là pour illustrer ce que je ressens xD)


 

 

Et vous, vous en avez pensé quoi ? Si vous avez des avis positifs faites-moi s’en part ! J’aimerais vraiment savoir ce qui vous a plu ! J’ai tendance à toujours passer à côté de choses importantes.

 

 

 

Ja !

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Gemmei - dans Littérature
commenter cet article
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 20:20

Je vous avais dit que je savais lire dans un précédent article. Et donc j’ai décidé aujourd’hui de vous faire un article sur un nouveau magazine que j’ai trouvé hier chez mon libraire. « Asies ». Si si au pluriel, ce n’est pas une erreur. Dans la préface du magazine, ils expliquent pourquoi un « S » fut rajouté à Asie.


asies.jpg

Alors pourquoi un article sur un magazine ? Il y en a tellement, pourquoi celui-là ? Eh bien, il est nouveau (non sans blague) et puis il est totalement différent de ce que l’on peut trouver actuellement sur le marché français. En effet, tout le monde connait les magazines tels que Animeland, Coyote… Magazines traitant de divers mangas ou jeux vidéo présents sur le marché mondial et français. De plus en plus,de nouveaux magazines apparaissent traitant de sujets plus large. Ils ne se contentent plus des mangas et des jeux vidéo, mais également des dramas, des films et des nouvelles technologies. Il peut aussi arriver que la mode soit également traitée au pays du soleil levant.

Ces magazines « complets » pourraient être attrayants au premier abord et je ne nie pas que je suis abonné à l’un d’entre eux (Japan Life Style pour ceux qui regarde les images de cet article). Mais je qualifierais ces magazines de papier pour midinettes. Ils ne nous apprennent rien que l’on ne sache pas déjà et son mis en page de telles manières qu’ils sont destiné à plaire à un public essentiellement féminin et de jeune âge (15ans).

japanlifestyle.jpg

Mais « Asies » est d’un nouveau genre (pour ce thème). Ce magazine traite de l’actualité et les articles ne font pas qu’une demi-page, mais deux ou trois pages complètes et bien illustrées. Ce sont de véritable dossier complet et traitant de sujets sérieux (et non pas du dernier hit boy du mois…). Asies à la particularité de traité de tous les pays d’Asie. On y retrouve bien sur le Japon, la Corée du sud et la Chine. Mais les pays comme la Thaïlande, le Viêtnam, ou encore la Corée du nord ne sont pas en reste. Politique, économie, faits divers, il y a de la matière pour satisfaire la curiosité de tous.

asiesInterieur.jpg

Je souhaitais donc vous faire partager cette revue qui relève plus du magazine documentaire, que du magazine que l’on emporte sur la plage.

D'ailleurs une des citations de ce magazine ma bien fait rire (même si ce n'est pas vraiment drôle --") :


"Ne vous inquiétez pas, peu importe si vous gagnez ou non les élections. Perdre n'a jamais tué un candidat. Dans le pire des cas, le candidat est tué avant l'élection." Chuan Leekpai


Pour moi, ce magazine représente une source d’information et de compréhension qui me repose de mes recherches sur le net. Il met aussi en avant l’importance de plus en plus grande de l’Asie dans le monde. Le seul « hic » est que seul quatre exemplaires vont sortir en un an. Le prochain sort au mois de septembre.


Je ne renoncerais pas à mes magazines de pouf (faut pas non plus déconner hein !). Pour rien au monde je ne voudrais manquer les fiches biographiques des beaux gosses de l’instant présent ! ♥ Mais ce genre de magazine est vraiment intéressant.

asiesJapanlifestyle.jpg

 

Ja !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Gemmei - dans Littérature
commenter cet article
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 18:16

Aujourd’hui, était la fin de mon aventure au pays des élèves-officiers de Saint-Cyr Coëtquidan. Un an que je réalisais des travaux d’infographies pour ces écoles militaires. J’ai rencontré des gens formidables que je n’oublierais pas et qui m’ont apportés beaucoup en stabilité et en maturité.

 

 Bien sûr, ils étaient au courant de mon addiction au Japon et à la Corée… Ceci explique cela, pour mon départ j’ai eu le droit à un certains nombres de cadeaux… Notamment ceci :

japon.jpg


Qu’elle ne fut pas ma surprise de découvrir sous un emballage (plutôt moche) ce magnifique recueil ! Une beauté regroupant de magnifiques photos du « pays du soleil levant ». La majorité des photos sont accompagnées de légendes explicatives et son organisées selon des thèmes.

 

japon-interieur.jpg

Des temples aux scènes de la vie courante. Des prises de vue relatant l’entrainement sportif des japonais, montrant des portraits troublant emplis de sentiments…. Des paysages à couper le souffle… J’ai plus que jamais envie de partir dans ce pays si cher à mes yeux.

 

 

Beaucoup doivent penser que je suis une groupie perdue pour la société et que seul les Boys Band et les dramas m’intéressent. Mais à votre grande surprise, je sais lire ! Eh oui ! Et c’est donc officiellement que je vous annonce l’ouverture de la rubrique « littérature » ! J’ai de nombreux ouvrages sous la main à vous faire découvrir.

 


 

Ârigatô DIRCOM

...

 

 


Ja !

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Gemmei - dans Littérature
commenter cet article

avatar-gemmei'z-world-blog final

© All illustrations by me - all rights reserved
©  banner - Don't use without my permission




About_Gemmei_menu_v2.jpg

beast2 menu

daesung2 menu

visual2 menu

korea2013 3 menu

mangas2 menu

animation3_menu.jpg

shopping en ligne Corée gemmei'z world

Rechercher

♥ En cours de visionnage...

 

daesung gif bigbang by jessy izan-d3brio8

 

♥ Mon Tumblr Musical !

logo---nolifewithoutmusic-v2

 

♥ Twiit twiit ...

♥ Dozodomo / Kibô Promesse

Dozodomo

Kibô

Instagram ♥

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -